Bachelor en publicité, une passerelle sûre vers le monde professionnel

Depuis son avènement au milieu du 19ème siècle, la publicité s’est peu à peu invitée dans nos foyers et s’est progressivement imposée dans les entreprises qui lui accordent des budgets de plus en plus conséquents. Selon les chiffres de l’IREP, la publicité média a engendré en 2016 une recette annuelle de 13,3 milliards d’euros avec un investissement annonceurs de 31,9 milliards d’euros. Fruit de l’ère industrielle, boostée par la concurrence et la complexification des marchés, la publicité fait actuellement partie des activités les plus vitales pour une entreprise. Dans une société de communication en expansion continue, les raisons pour choisir une carrière dans le domaine sont nombreuses, nous allons en décortiquer quelques-unes…

La formation se diversifie pour couvrir toutes les spécialités de la pub

Dans le secteur de la pub, beaucoup de formations sont disponibles. Si les écoles de journalisme accaparaient ces cursus pour devenir publiciste avec une légère spécialisation à une certaine époque, la publicité est aujourd’hui devenue une discipline universitaire à part entière avec plusieurs branches selon les besoins du marché de l’emploi. Du BTS au master en passant par les DUT, le Bachelor et les licences, ces formations concernent à la fois les étudiants mais également les professionnels désirant suivre un parcours qualifiant ou en VAE.

Des formations adaptées aux étudiants et au marché de l’emploi

Certaines spécialités enregistrent les plus faibles taux de chômage (généralement en relation avec le web, l’infographie, le digital et les métiers techniques). En effet, les métiers de la publicité sont particulièrement gourmands en embauches depuis une décennie. L’insertion professionnelle rapide après le diplôme semble donc acquise, pour peu que la formation soit de qualité. En outre, une panoplie de parcours est possible : cycle étudiant, formation en alternance, formation continue et l’apprentissage.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn